Une conversation avec Philipp Käfer


Das ist Berlin : Partie 6

Par Anna Carnick

Au cours des derniers mois, nous avons interviewé plusieurs talents qui définissent l’esprit du design contemporain berlinois. C’est dans ce contexte que nous avons rencontré le designer émergent Philipp Käfer et discuté avec lui de la scène design berlinoise, qui connaît un changement rapide.

Né en Bavière, le talentueux Philipp Käfer a étudié le design de produit à la Coburg University en Allemagne, avant de travailler aux côtés des designers reconnus Gijs Bakker et Joris Laarman à Amsterdam et de Hella Jongerius à Berlin. Il a ouvert son atelier en 2013, se concentrant sur le mobilier, les luminaires et les designs de produit orientés sur le matériau.  On peut notamment citer le No Cardboard! Project (2013), une série de mobilier minimaliste qui utilise une technique d’aluminium léger, plus souvent associée aux constructions aéronautiques ou maritimes, ainsi que son travail de freelance en cours pour Bakker, Jongerius et d’autres entreprises de productions.

Pour Philipp Käfer qui travaille aujourd’hui dans un atelier entouré de mécaniques et d’autres espaces industriels le long d’un canal à Neukölln, le fait que Berlin soit relativement abordable, qu’elle offre des espaces ouverts, et encourage toute créativité, en a fait l’endroit idéal pour lancer son propre atelier. “J’avais besoin d’un endroit où je pourrais me développer et Berlin est la ville qui correspond le plus à ce besoin, en raison de l’espace qu’elle m’offre, tant sur le plan physique que métaphorique. Etant originaire d’une petite ville, et ayant étudié dans une petite ville, j’ai ressenti le besoin d’espace pour grandir en tant que designer et de briser ses barrières.” Cinq ans plus tard, la métropole continue de le dynamiser. “Berlin est une ville incroyablement dynamique et diverse. La quantité d’impressions que l’on reçoit en un jour aide réellement à filtrer et à éditer. La plupart du temps, ce sont des petites choses surprenantes qui font mon inspiration.”

En décembre, Philipp Käfer et une autre douzaine de designers (dont Elisa Strozyk ,une autre designer présentée dans cette série) faisaient partie d’une boutique pop-up mise en place par d’autres berlinois dont le designer de meubles Martin Holzapfel. Avec sa belle sélection, le magasin qui est ouvert jusqu’à Mars dans le quartier de Mitte, offre une fantastique vitrine sur certains des talents les plus excitants du design de la ville. Cependant selon Philipp Käfer, une plus grande communauté design met du temps à se mettre en place, une notion répétée par plusieurs designers rencontrés. Quand on lui demande d’identifier des événements ou des organisations basés à Berlin qui facilitent les échanges entre les designers, Philipp Käfer répond : “Je suis très surpris par le nombre de designers à Berlin dont je ne soupçonnais pas l’existence jusqu’à récemment. C’est peut-être dû au fait que la ville soit très étendue et que beaucoup viennent ici après leurs études, et ne bénéficient plus des connections étudiantes. Il y a aussi un manque de festival important, ou d'événements similaires qui ressembleraient les designers.

Il cite quelques autres événements et organisations qui jouent certainement leur rôle, comme le State of Design festival de Max Borka, le DMY International Design Festival, quelques universités et écoles privées qui enseignent le design, ainsi que quelques clubs comme le IDZ et le Nachtschicht. Mais selon lui, “Ils ne sont pas associés ensemble et chaque évènement est trop petit pour attirer l’attention. Je ne connais pas d’évènement “immanquable” où l’on rencontrerait tout le milieu et les clients potentiels. Rien de comparable à ce qui est présenté par les foires de Cologne (IMM) ou de Milan.”

Mais la question de l’importance de la communauté locale du design reste à creuser. Quand on lui demande si l’héritage design de la zone affecte son approche, Philipp Käfer répond : “Je suis bien sûr influencé par l’histoire du design allemand. Cependant je n’essaie pas de façon consciente de m’aligner avec la tradition allemande. Dans un monde très connecté, où je suis tous les jours inspiré par des impressions du monde entier et où “tout est permis”, en contradiction avec les idées fonctionnalistes où celles du Bauhaus, je peux, même, je dois trouver d’autres moyens de définir mon approche.”

*Cet article fait partie d’une plus large série sur les acteurs qui aident à dessiner la scène design de Berlin aujourd’hui. Apprenez-en plus sur la nouvelle génération de designers, et sur leurs impressions de la ville qu’ils ont choisi, en cliquant ci-dessous.

 


Das ist Berlin: Une conversation avec la designer Anna Badur: Lire ici.










 

 


Das ist Berlin: Une discussion avec Katrin Greiling: Lire ici.












 

 
Das ist Berlin: Une conversation avec la designer Elisa Strozyk:  Lire ici. 
 












 

Das ist Berlin: Une visite avec Krupka-Stieghan:  Lire ici.

 












 
Das ist Berlin: Une conversation avec MY KILOS:  Lire ici.

 












 
Das ist Berlin: L’avant-garde dessine un nouveau paysage de la ville: Lire ici.
 


  • Text by

    • Anna Carnick

      Anna Carnick

      Anna est la Rédactrice en Chef de Pamono. Ses textes ont figuré dans plusieurs publications d'art et de culture et elle a rédigé plus de 20 livres. Anna aime rendre hommage aux grands artistes et elle apprécie tout particulièrement les bons pique-niques.
  • Photos by

    • Ramtin Zanjani

      Ramtin Zanjani

      Autre son rôle de Directeur de la Photographie, Ramtin a aiguisé son regard après des années à photographier des produits, à faire de la direction artistique, de la publicité et des travaux documentaires. Il n'aime pas trop en parler mais il a quelques photos disponibles sur SaatchiArt.com. 

  • Photos by

    • Marco Lehmbeck

      Marco Lehmbeck

      Marco est né et a grandi entre les forêts et les lacs proches de Berlin, puis il a étudié la création littéraire à Hildesheim et la photographie à Berlin. Il fait aussi partie de l’équipe organisatrice du festival de music indie Immergut. Il adore voyager, le Club Mate, les avocats et vous le verrez toujours porter un chapeau.

Découvrez plus de produits