Retour sur la carrière du pionnier allemand du design Peter Ghyczy


50 ans de fonctionnalisme

Avec une carrière qui s’étend sur cinq décennies, le designer allemand Peter Ghyczy  (né en 1940 à Budapest) est considéré comme l'un des grands innovateurs du design dans le domaine des matériaux. Sa Garden Egg Chair en polyuréthane - le classique Space Age de 1968 pour lequel il est le plus célèbre - incarne sa volonté constante de maîtriser la technologie pour créer des environnements de vie plus fonctionnels et élégants. Afin de rendre hommage à ce pionnier du design et au 50ème anniversaire de sa pièce emblématique, le Musée du Desin ADAM à Bruxelles expose en ce moment Peter Ghyczy: 50 Years of Functionalism. Organisée par Kunty Moureau, cette première exposition solo de Ghyczy propose de nouvelles perspectives sur sa vie et son œuvre. 

Ferme partisan du design fonctionnaliste et durable, Ghyczy fonde son entreprise éponyme à Swalmen, aux Pays-Bas, en 1971. Très tôt, il invente une technique de fixation spéciale à l’aide d’une clé en métal maintenant le verre en place, créant l’illusion que le verre flotte sur la table sans piètement. Cette technique, qui sera rapidement acclamée comme solution à la fois élégante et minimaliste aux vis et à la colle, encourage Ghyczy à poursuivre son travail guidé par la technologie. Les décennies suivantes, il crée une œuvre qu’il qualifie de « minimalisme Bauhaus éclectique. » Ses pièces le plus remarquables, pratiques tout en restant visuellement attrayantes, incluent le  Fauteuil GN2 (1969), moulé à partir d'une seule pièce de plastique et les tables T09 en verre et laiton (1972) ainsi que T14 (1973).

Nous avons eu la chance de pouvoir échanger avec Peter Ghyczy au sujet de sa rétrospective, la longévité de sa carrière et de son dévouement à la recherche. Lisez la suite pour retrouver les moments forts de notre conversation.

Rachel Miller : Nous sommes à la première exposition solo de votre travail au monde. C’est fantastique ! Pouvez-vous nous dire quelques mots sur l’importance de ce moment en tant que designer ?

Peter Ghyczy : Je suis évidemment extrêmement fier de voir mon travail exposé au ADAM-Brussels Design Museum et je suis ravi de voir que mes travaux seront présentés à travers le regard de quelqu'un d’autre, en l’occurrence Kunty Moreau. D’une certaine façon, j’ai l’impression d’avoir conçu la Garden Egg Chair hier, mais cette exposition me rappelle bien entendu également l’ensemble du voyage qui a conduit à ce moment merveilleux.

RM : Qu’espérez-vous voir le public retenir de cette exposition ? Que peut-il attendre et qu’est-ce qui le surprendra ?

PG : La plupart des gens seront familiers de ma Garden Egg Chair - qu’ils pourront bien sûr s’attendre à voir - mais le véritable but de cette exposition est de montrer aux visiteurs l’étendue et la portée de mes capacités dans le domaine du design ; la façon dont mes travaux et mon utilisation des matériaux ont évolué au fil du temps. Bien que je revienne toujours au fonctionnalisme comme principe directeur principal, les formes et la tactilité de mes pièces ont sans aucun doute changé et j’ai progressivement mis l’accent sur la tapisserie et les motifs pour répondre aux goûts de la génération suivante d’amateurs de design. J’espère que ce sera un élément clé de l’exposition.

J’espère également que cette exposition encouragera les visiteurs de tout âge à dessiner. Le crayon et le papier ont été mes outils principaux tout au long de ma vie et représentent d’innombrables heures passées dans mon petit atelier. Si cette exposition peut inspirer certains à dessiner, cela me ferait vraiment plaisir.

Je suis convaincu que la forme d'un objet doit suivre sa fonction intrinsèque ou sa finalité, et ce sont les capacités des matériaux qui composent cet objet qui définissent la limite. Le Meuble Biri C03 (2017) par Ghyczy Photo © GHYCZY RM : Dans les années 1960, vous avez commencé à travailler avec le fabricant de plastique Reuter. Comment s’est passé le travail avec un matériau devenu omniprésent, si novateur à l’époque ?

PG : Pouvoir travailler avec le Dr. Reuter, l’inventeur du plastique polyuréthane, et son équipe au Reuter Design Center a été une opportunité fantastique ; j’éprouve beaucoup de joie lorsque je repense à cette expérience. À l’époque, le plastique était un matériau nouveau qui présentait de nouvelles possibilités de production - le rêve de tous les designers !

RM : Que pensez-vous du plastique ou des autres matériaux synthétique dans le contexte contemporain ?

PG : Aujourd’hui, les meubles en plastique ont pratiquement disparu, bien que le matériau reste utilisé de nombreuses façons, de la mousse aux revêtements textiles, en passant par les matériaux isolants et le caoutchouc de haute qualité. Après avoir fondé GHYCZY, je ne suis jamais retourné au plastique comme matériau. C’est plutôt la durabilité environnementale, qui est restée une motivation essentielle de mon travail et a donné naissance à une vaste collection de produits de haute qualité fabriqués en réduisant les déchets au maximum.

RM : Comment décririez-vous l’esthétique générale de vos pièces et de la marque GHYCZY ?

PG : Les principes fondamentaux de toutes mes pièces sont le fonctionnalisme et l’amour des matériaux. Je suis convaincu que la forme d'un objet doit suivre sa fonction intrinsèque ou sa finalité, et ce sont les capacités des matériaux qui composent cet objet qui définissent la limite. Par conséquent, je décrirais l’esthétique de GHYCZY de minimalisme Bauhaus, mais avec une touche d’éclectisme, en ajoutant des accents Art Déco exotiques et des détails complexes de l’Égypte antique.

RM : Comment l’utilisation de la technologie influence-t-elle votre travail ? Comment associez-vous la technologie au luxe ?

PG : La technologie, selon moi, est le processus de manipulation des matériaux d'une certaine façon, par la forme ou en connectant deux matériaux ou plus. Au long de ma carrière, j’ai expérimenté avec les nouvelles technologies et j’ai inventé de nouvelles techniques pour donner forme à mes créations, comme la technique de fixation. La dimension de luxe provient de l’utilisation de matériaux bruts de haute qualité et coûteux comme le métal, le verre et le bois. L’utilisation de ces matériaux de haute qualité pour créer des objets design intemporels - qui nécessitent une quantité minimale de matériaux et génèrent une quantité minimale de déchets - donnera naissance à un produit à la fois élégant et durable. Le véritable luxe est là !

 

Peter Ghyczy : 50 Years of Functionalism se déroule du 7 février au 11 mars 2018 au Musée du Design ADAM à Bruxelles. L’exposition donnera également lieu à une discussion sur le design animée par Alok Nandi le 22 février, intitulée « In Conversation with Peter Ghyczy ». Ouverte au public, cette discussion a pour objectif de donner un aperçu personnel des réflexions de Peter Ghyczy sur son travail et ses réactions à l’exposition.

Afin de rendre un second hommage à Peter Ghyczy, le Kunstmuseen Krefeld consacrera une salle à ce designer emblématique au sein de son exposition ‘Idea to Form / Domeau & Pérès: Design and Craftsmanship’ dans son espace du Kaiser Wilhelm Museum du 18 mai au 14 octobre 2018.

 

 

 

  • Traduit par

    • Alexis Braine

      Alexis Braine

      Né à Paris, Alexis est l'un de nos traducteurs français adorés. Il a étudié les langues étrangères appliquées et la traduction avec une specialisation en économie et langage juridique. Il a déménagé à Berlin en 2014 et a travaillé en tant que traducteur pour plusieurs entreprises de design, à la fois en interne et en tant que freelance. Alexis est inspiré par le design vintage des années 1960 au début des années 1980 et aime le jazz.

Découvrez plus de produits