Ingo Maurer, le pionnier allemand du design de luminaires, dévoile une nouvelle oeuvre d'art à Munich


Les élucubrations d’Ingo

L'un des designers de luminaires les plus polyvalents de la dernière génération, Ingo Maurer a été à l'origine de nombreuses innovations. La dernière en date est sans aucun doute l’une des plus marquante de sa carrière. Maurer a été mandaté par la Neue Sammlung - Design Museum pour créer la première œuvre d'une nouvelle série de projets artistiques en cours pour la spectaculaire rotonde de la Pinakothek der Moderne Museum à Munich. L'oeuvre dans le hall d'entrée du bâtiment sera complétée par une exposition des designs de Maurer dans les galeries de la Neue Sammlung, dont l'ouverture est prévue en novembre 2019.

Pendulum, la réponse simple mais monumentale de Maurer à la grandeur architecturale contemporaine du lieu, est un ellipsoïde en aluminium poli d'environ trois mètres de haut et 1,7 mètre de diamètre, suspendu au centre de la haute rotonde en verre. La surface miroitée transforme l'objet, bien qu'il ne soit pas éclairé, en une source lumineuse subtile qui reflète et amplifie les fluctuations de la lumière naturelle pendant la journée et au cours des saisons. Les pendules ont été un thème récurrent dans l'œuvre de Maurer, permettant au designer de mobiliser la lumière par des moyens simples. Et son Pendulum à Munich ne déroge pas à la règle : l’oeuvre sera régulièrement mise en mouvement de manière à représenter le balancement d’un pendule afin de jouer avec la luminosité du lieu. Et ceci quotidiennement jusqu’à la fermeture de l’exposition en février 2020.

Lors de la présentation à la presse au début du mois, Maurer, âgé de plus de 80 ans, encourageait le personnel du musée à pousser le pendule géant toujours plus fort pour le faire osciller dans cet espace. Un moment qui semblait résumer l'esprit d'aventure qui a caractérisé tant de choses dans la carrière de Maurer. Si la finition impeccable et l'élégante simplicité de Pendulum témoignent de la maturité et du professionnalisme du designer, le sentiment d'incontrôlabilité inhérent à un objet aussi grand qui se balance dans un espace public souligne l'enthousiasme durable de Maurer pour la prise de risque. Une qualité qui, sans aucun doute, a contribué à des designs marquants comme Bulb (1966), une lampe de bureau en forme d'ampoule de verre qui a fait partie de la collection permanente du MoMA en 1969.

Maurer a été le choix évident pour la première oeuvre de la rotonde de la Pinakothek der Moderne à Munich. Résident de la ville pendant presque toute sa vie, il a construit sa carrière internationale depuis la capitale bavaroise. Né en 1932 dans la région du lac de Constance au sud de Munich, Maurer a d'abord suivi une formation de typographe et de graphiste en Allemagne et en Suisse avant de s'installer aux Etats-Unis, où il a travaillé comme designer indépendant à New York et San Francisco. De retour en Europe en 1963, il fonde trois ans plus tard Design M à Munich, son studio de design (qui changera de nom dans les années 80 pour Ingo Maurer GmbH) pour presque toutes ses pièces d'éclairage. Aujourd'hui, l'entreprise compte 60 employés au sein du centre de production de Munich ainsi que dans les deux showrooms permanents de la capitale bavaroise et de New York. La société travaille sur un large éventail de projets allant des produits commerciaux à la conception d'éclairage intérieur dans les espaces publics, aux installations des luminaires et expositions.

Pendulum par Ingo Maurer installé dans la rotonde du Pinakothek der Moderne, Munich Photo © Stephan Görlich La plus grande preuve de la maîtrise de Maurer dans son art est sans doute la facilité avec laquelle il a évolué au fil du temps, créant des designs qui semblent toujours aussi modernes, avant-gardistes et actuels, tant sur le plan esthétique que technologique. En 1984, le système d'éclairage basse tension YaYaHo est devenu l'un des premiers systèmes à suspension filaire pour lampes halogènes, et en 2001 Maurer lance EL.E.DEE, qui est considérée comme la première lampe de bureau à LED. Ces dernières années, l'octogénaire a maintenu le rythme en développant des luminaires innovants comme les objets lumineux gonflables à LED Blow Me Up (2016) ou le Flame Element (2013), une collaboration avec l'artiste-designer allemand Moritz Waldemeyer, qui utilise des pixels LED pour imiter la lumière vacillante des bougies.

Des pièces comme Blue Luzy (2018), une lampe suspendue composée d'un gant de caoutchouc qui tend (comme le doigt d'Adam dans la chapelle Sixtine de Michel-Ange) vers une ampoule nue, démontrent clairement que Maurer n'a certainement pas perdu son sens de l'humour. Plus encore, Blue Luzy fait partie de l'héritage plus ancien de Maurer en matière d'Histoire de l'art : Comic Explosion (2010) et Canned Light (2003) tous deux se référant au Pop Art, semblent s'inspirer respectivement de Roy Lichtenstein et Andy Warhol ; tandis que la célèbre lampe Lucellino (1992) est comme une œuvre tout droit sortie d'un tableau surréaliste. Son design est à la fois accessible et plein d’humour, ce qui ne cesse de nous étonner !

Maurer a été énormément récompensé par la communauté du design, recevant un Compasso d'Oro en 2011, le Prix du Design de la Federal Republic of Germany en 2010, et un doctorat honorifique du Royal College of Arts à Londres en 2006, pour n'en citer que quelques unes. Ses œuvres font partie d'importantes collections de design à travers le monde et ont fait l'objet d'expositions au Vitra Design Museum et à la Fondation Cartier pour l'art contemporain. Mais ce qui semble toujours motiver le designer (même après 50 ans de carrière), c'est la curiosité, l'expérimentation et le jeu. Ce qui rend probablement son travail si divertissant et si passionnant.

Ne manquez pas Pendulum et la prochaine exposition Ingo Maurer Intimate: Design or What? au Die Neue Sammlung - The Design Museum si vous passez par Munich cette année.

  • Traduction par

    • Edwige Sainte Marie

      Edwige Sainte Marie

      Originaire de Bordeaux, Edwige a eu l'opportunité d'étudier à l'étranger et de voyager dans le monde entier, notamment en Nouvelle-Zélande, en Irlande et en Croatie. Elle a obtenu son diplôme de MBA Luxury Communication & Strategies en décembre 2017 et depuis, elle profite de la vie à Berlin ! En plus de sa passion pour les voyages, elle aime passer du temps dans les marchés aux puces et les magasins pour y dénicher de nouvelles décorations pour son appartement et découvrir les nouvelles tendances en matière de design.

Découvrez plus de produits