Une exposition organisée par le studio multidisciplinaire CTRLZAK explore les univers parallèles


Worlds Unseen

Par Audrey Kadjar

Au cours des dix dernières années, le studio multidisciplinaire milanais CTRLZAKdirigé par les artistes-designers Katia Meneghini et Thanos Zakopoulos, est devenu l’une des voix les plus singulières du design contemporain. Il suffit de regarder les objets développés par le duo pour CC-Tapis, D3CO, Editions Milano, Secondome Gallery et Seletti, par exemple ; ou encore les collections proposées par JCP Universe, une marque italienne dirigée par CTRLZAK. Chaque pièce fabriquée mélange des motifs tirés des arts décoratifs traditionnels à l’ambiance détendue de l’esthétique moderniste - ce qui crée un effet de surprise séduisant !

Le dernier projet énigmatique de CTRLZAK est l’organisation de Worlds Unseen, une exposition  à la Galleria Bianconi de Milan, qui présente le travail de 11 créateurs d’art, de design et de mode, tous invités à exprimer leur vision d'un univers parallèle, avec comme point de départ une toile en soie. Nous avons rencontré Meneghini et Zakopoulos quelques jours avant le vernissage pour en savoir plus sur le concept délirant de l’exposition. 

Audrey Kadjar : Nous sommes impatients de voir votre nouvelle exposition, Worlds Unseen, lorsqu’elle ouvrira à la Galleria Bianconi. Dites-nous comment l’exposition a été développée et en quoi elle est liée à la philosophie de l’univers de JCP.

Katia Meneghini & Thanos Zakopoulos : L’univers parallèle de JCP est un royaume imaginaire dans lequel la normalité telle que nous la percevons est transformée. C’est un cosmos où le mystère est la norme ; où l’immatériel prend des formes inhabituelles et où la transformation des formes familières prend des sens nouveaux. En tant que directeurs artistiques de cette marque atypique, nous invitons divers créateurs issus de domaines différents à travailler avec nous. Pour l’exposition, nous avons invité des artistes à créer une œuvre d’art à deux dimensions présentant leur vision d’un autre monde, inspirée par les créations de JCP Universe. Renata Bianconi, connue pour son approche expérimentale et ses expositions inhabituelles, était ravie de travailler avec nous sur ce projet.

AK : Pourquoi avoir choisi ce médium en particulier ?

KM & TZ : Nous avons décidé de travailler avec la soie parce qu’il s’agit d’un matériau léger et presque aérien qui peut changer de forme en permanence. Dans le même temps, elle est créée par un processus de transformation naturelle. En gardant ces éléments à l’esprit, nous avons pensé qu’il s’agissait du médium parfait pour représenter les mondes de l’imagination. Elle peut également être portée - du moins en théorie. C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser l’exposition pendant la Milan Fashion Week.

Kryptal Table Lamp par CTRLZAK pour JCP Universe a reçu un prix du design par le Wallpaper Magazine cette année. Photo © Silvio Macchi AK : Comment avez-vous choisi les participants ?

KM & TZ : Nous avons fait participer des gens dont le travail créatif et l’aptitude personnelle ont montré qu'ils ont su décrypter JCP Universe et ses thèmes. Certains ont déjà travaillé avec nous, d’autres sont nouveaux. Nous sommes convaincus qu’une approche multidisciplinaire est fondamentale.

AK : La façon dont l’exposition connecte l’art, le design et la mode est remarquable. Pouvez-vous nous en dire plus au sujet de votre approche multidisciplinaire ?

KM & TZ : L’art est notre filtre. À l’époque actuelle, le rôle de l’art est de fournir une pensée critique et dans ce sens, il est présent dans tous nos projets, quelle qu’en soit la nature. Nous sommes tous les deux des artistes et des designers qualifiés dans des domaines différents et nous ajoutons nos connaissances collectives dans tous les projets que nous choisissons d’élaborer. Bien entendu, l’accent sera mis sur un domaine ou un autre selon le projet, puisque de nombreux facteurs entrent en compte, selon les particularités du travail à accomplir. 

AK : Comment avez-vous abordé votre rôle d'organisateurs et quels objectifs espérez-vous atteindre avec cette exposition ?

KM & TZ : Ce n’est pas notre première fois en tant qu’organisateurs. En réalité, grâce au milieu artistique d’où nous venons, nous avons souvent échangé les rôles en travaillant soit sur le devant de la scène créative soit en coulisses. Nous abordons l’organisation d'une exposition de la même façon que tous les projets, nous prenons toujours en compte différents concepts et moyens d’expression. Nous avons récemment travaillé de cette façon lors de  l’exposition Extincto  - qui était basée sur une recherche sur l’extinction des espèces causée par l’Homme - au Museum of Modern Art (MAC) de Lissone. Tout comme il y a quelques années lors de Paradigms of a Hybrid World - une exposition sur des expressions hybrides européennes et chinoises - à Spaziootto à Milan. Nous estimons qu’une exposition doit faire réfléchir les gens au sujet d’un thème particulier. En organisant Worlds Unseen, nous espérons que les gens réfléchiront à la façon dont ils perçoivent les mondes situés au-delà du nôtre, tout en restant conscients de celui dans lequel nous vivons.

AK : Quels sont vos prochains projets ?

KM & TZ : Nous participons actuellement à la conception de deux complexes hôteliers en Grèce, tout en continuant la direction artistique de JCP. Nous concevons des expositions pour la Milan Design Week à venir, où nous révélerons de nouveaux artefacts de l’univers. Dans le même temps, nous continuons à collaborer avec de nombreuses marques italiennes et nous travaillons principalement sur des articles liés à l’espace de vie.  Dans les mois à venir, nous allons également créer des installations spécifiques pour des sites historiques dans deux villes italiennes. Pour finir, notre projet Extincto sera présenté en juin en Belgique, au Centre d’Innovation et de Design du Grand Hornu dans le cadre de l’exposition Limits of Growth. Nous travaillons toujours sur différents projets - toujours à la frontière entre l’art, le design et l’architecture.

 Worlds Unseen est présentée jusqu’au 27 février à la Galleria Bianconi à Milan.

  • Text by

    • Audrey Kadjar

      Audrey Kadjar

      Née aux Etats-Unis dans une famille française, Audrey a grandi dans plusieurs pays. Avant de rejoindre Pamono, elle a étudié l'histoire de l'art à Londres et a travaillé dans le secteur culturel. Quand elle n'est pas occupée à rédiger des profiles de designers, elle écrit pour des magazines culturels, travaille sur son zine experimental ou sur ses projets d'art et de photographie.

Découvrez plus de produits