Lou Weis façonne l’identité du design contemporain australien


The Futurists—Partie 5

Par Wava Carpenter

À l’occasion de l’édition 2017 du Salone del Mobile, et alors que la communauté internationale du design scrute l’horizon à la recherche des nouveautés de l’année, Pamono présente une série en cinq parties sur les voix émergentes qui proposent une réflexion approfondie sur le futur du design.  Pour notre cinquième et dernière partie, nous mettons en avant le travail réfléchi et romantique de Lou Weis, Directeur Artistique de Broached Commissions.

  

**********

 

En tant que co-fondateur et directeur artistique du studio de design basé à Melbourne, Lou Weis a joué un rôle essentiel dans la définition du design contemporain australien - malgré le fait que ce philosophe-agent insiste sur le fait que le design australien « n’existe pas vraiment. » Avec l’entrepreneur Vincent Aiello et les designers Trent Jansen, Adam Goodrum et Charles Wilson, Lou Weis a lancé Broached en 2011 avec pour mission de placer l’héritage multiculturel de l’Australie dans des collections d’objets design créés par des experts et dignes des plus grands musées. Chaque série fait l’objet de nombreuses recherches et est axée sur des aspects de l’Histoire de l’Australie, comme le colonialisme, l’immigration asiatique et le folklore local. La majeure partie du travail de Broached a pour but de dévoiler et d’apporter une réflexion critique sur les aspects du développement du pays, souvent problématiques. Les créations de Broached ne sont pas seulement des sujets de conversation ; chacune est une réflexion sur l’identité australienne sous forme de meuble.

Le refus de Lou Weis de parler de « design australien » à proprement parler vient de sa connaissance profonde des différentes expressions régionales de ce grand continent. Il a également étudié en profondeur les échanges d’influences stylistiques avec l’étranger, qui se sont mélangées aux cultures, aux matériaux et aux climats locaux - avec pour résultat une histoire du design national plutôt fluide. Toutefois, cette homogénéité est, selon lui, la force de l’Australie ; elle l’a encouragé à concentrer Broached sur l’exploitation de cette migration de l’esthétique à travers le temps et l’espace. 

Broached Colonial a été la première collection du studio et comprend des pièces qui, selon Lou Weis, « s’interrogent sur la sauvagerie, la brutalité et les ressources de ces premières décennies de l’Histoire australienne. » Lou Weis a invité le curateur et historien de l’art basé à Sydney John McPhee à donner une conférence privée sur les conditions politiques et sociales du début de la période coloniale en invitant les designers de Broached à répondre. En plus des designers majeurs de Broached (Jansen, Goodrum et Wilson), l’équipe a invité Chen Lu, de Sydney,  Max Lamb de Londres et Lucy McRae à participer aux travaux. « Chaque étape [de la création de Broached Colonial] a été verrouillée » se souvient Lou Weis, « du curateur spécialiste qui a guidé les designers à l’excellence de la production. Cela nous a pris deux ans à réaliser et je n’ai vu toutes les pièces réunies que lorsque nous avons pris les photos. Ce moment m’a laissé sans voix. Pour la première fois, le résultat a répondu à mes objectifs initiaux. » Depuis, Broached a produit la collection Broached East, en collaboration avec des designers internationaux comme Naihan Li, Keiji Ashizawa et Azuma Makoto et a travaillé sur de nombreuses commissions intérieures, privées et publiques.

Lou Weis, Directeur Artistique de Broached Commissions Image reproduite avec l'aimable autorisation de Broached Commissions La dernière collection de Broached, du nom de Broached Monsters, a été conçue par Jansen et a fait ses débuts en février à la Criteria Collection à Melbourne. Explorant les contes européens du 18ème siècle de créatures australiennes terrifiantes, Monsters comprend des chaises recouvertes de fourrure et des bols, un chandelier en verre pointu, une armoire et une table « écailleuses » en fer minutieusement forgé à la main. Les formes sont étonnantes mais l’incontestable maîtrise et le soin apportés à la production sous tout aussi impressionnants. En un mot, elles sont superbes.

« La culture du design est retournée à ses origines du milieu du 19ème siècle, lorsque le mouvement Arts & Crafts est apparu comme une réaction à l'industrialisation généralisée, » explique Lou Weis. « Le design favorise des objets qui sont aimés plutôt que simplement « utilisés » jusqu’à ce qu’ils se cassent et soient remplacés. Le design essaye d’élever l’importance de la production limitée et urbaine, ainsi que l’artisanat plutôt que la production de masse. » Lou Weis voit ceci comme une tendance générale et mondiale, soutenue à la fois par les consommateurs et les créateurs.

Lorsqu’on lui demande de commenter le prix généralement élevé de tels objets design spéciaux, il explique que « la réalité est que la réalisation de pièces d’édition, en petites quantités et la production de masse constituent trois processus entièrement différents. Les pièces d’édition nous reviennent très cher à fabriquer, car la part d’expérimentation est énorme. Pour les artisans, ce n’est même pas une question d’argent ; ils réalisent ces travaux pour tester leurs capacités et leurs connaissances. »

Jamais snob, Lou Weis place de grands espoirs sur une autre tendance du design : l’idée que les mondes du design, des matériaux durables et de l’impression 3D vont fusionner, soutenus par de nouveaux entrepreneurs visionnaires, rendant biodégradable ce qui est jeté. Il faut que le paradigme d’ IKEA ou de MUJI soit interrompu par des entrepreneurs disposant de ressources suffisantes pour investir dans des lignes de produits au design élégant et hautement durables. En finir avec le « fast design », que le monde, ne peut supporter, du point de vue de l’utilisation des matériaux. »

Chaque collection Broached prenant des années à produire, Lou Weis se réjouit de sa contribution au mouvement du design lent et local. « Mon rôle restera du côté des arts appliqués et des pièces de collection », conclut Lou Weis. « En tant que Directeur Artistique de Broached, mon objectif est de commissioner quelques travaux, aussi parfaits que possible - avec pour résultat des collections qui se bonifient avec le temps. Pour ma part, ceci nécessite une diligence et une patience énormes. » Les résultats valent la peine d’attendre, contrairement à ce que vous pourrez trouver ailleurs.

 

* N’hésitez pas à découvrir les autres articles de notre série « Futurists », dont Camp Design Gallery, la curatrice Annalisa Rosso, le collectif de design  Form&Seeket « l'organisateur » design David Heldt de Connecting the Dots. 

  • Text by

    • Wava Carpenter

      Wava Carpenter

      Après avoir étudié l'Histoire du Design, Wava a porté plusieurs chapeaux pour soutenir la culture du design: professeur d'études du design, organisatrice d'expositions, organisatrice de débats, rédactrice d'articles. Tout cela a façonné son travail en tant que Editrice en Chef chez Pamono. 

Découvrez plus de produits