Le classicisme contemporain des milanaises Studiopepe


Luxe, Calme & Volupté

Par Wava Carpenter

Couleurs et contrastes : voilà comment résumer le design des années 2010. Les patchworks de couleurs vives, c’est fini ! Place aux mélanges de formes dynamiques, aux nouvelles palettes de couleurs, comme le bleu électrique, le rose aérien, le vert marin et le jaune safran. Cette tendance s’est répandue partout, de New York à Melbourne, mais personne ne le fait aussi bien que Studiopepe.

Arianna Lelli Mami et Chiara Di Pinto se sont rencontrées à la Politecnico di Milano et ont lancé Studiopepe en 2006. Toutefois, leur décision est le fruit d’une rencontre inopinée au Mexique. Peu après, elles commencent à travailler ensemble sur des shootings photo et des publications lifestyle.

“Notre premier projet a été commissionné par Case da Abitare, un magazine extraordinaire qui n’existe plus aujourd’hui”, se rappelle Di Pinto. “Ce projet consistait en un shooting photo particulièrement iconographique, sur le thème du surréalisme et de l’abstrait. Il a même été choisi pour la couverture du magazine : pas mal pour des débutantes !”. Dès le début, les combinaisons de couleurs vives, les assemblages parlants et tape-à-l’œil, et les objets intrigants de Studiopepe attirent des clients comme le New York Times T Magazine.

Dix ans plus tard, le travail de Studiopepe va bien plus loin que la conception éditoriale. Aujourd’hui, Arianna Lelli Mami et Chiara Di Pinto travaillent sur des intérieurs, du stylisme, des expositions, des catalogues, du design de produit pour des entreprises internationales et pour elles-mêmes. Elles font également de la consultation et de la prévision de tendances. Quel que soit le projet, le résultat reflète toujours leur point de vue, frappant et confiant. Il suffit de demander à Elle Décor, Agape, &Tradition, Fritz Hansen, Max&Co., et Fendi, marques avec lesquelles Studiopepe a récemment collaboré. 

Si la création du studio est potentiellement le fruit du destin, les designs ne sont jamais laissés au hasard, et sont toujours développés à l’issue de longues recherches et délibérations. “Nous passons beaucoup de temps à expérimenter de nouvelles combinaisons de couleurs, de formes, de matériaux, afin de créer de nouvelles esthétiques”, explique Arianna Lelli Mami. “On part d’une idée, non seulement stylistique mais aussi en accord avec notre humeur et notre background. Après cela, on la traduit en différents contextes. Au final, c’est comme raconter une histoire. C’est pourquoi nous prenons soin d’intégrer chaque petit détail dans le contexte général.”

“Selon nous, l’éclectisme et la curiosité sont les meilleurs points de départ, mais notre but final n’est pas uniquement esthétique. La forme finale doit toujours provenir d’une idée intérieure, d’une vision des choses. Sinon, l’objet ne connaîtra qu’un très court succès, puis tombera dans l’oubli”, ajoute Chiara Di Pinto.

Le travail prolifique de Studiopepe est dans l’air du temps. Cependant, leurs intérieurs, leurs expositions et leurs éditoriaux sont beaucoup plus contemporains et classiques, ornés ou minimalistes, et toujours réalisés à partir de matériaux de qualité qui donnent envie de toucher avec les yeux et avec les mains. Tout cela donne la sensation d’être hors du temps. Chaque vignette semble avoir été composée par un peintre de la vieille école, entre Caravaggio et Morandi.

Les objets de Studiopepe, eux aussi, ont la sérénité contemplative d’une nature morte. A titre d’exemple, prenez la première collection de Studiopepe appelée Ossimori et composée de pièces sculpturales uniques en leur genre. Chaque pièce est faite de blocs géométriques fabriqués dans des matériaux sensuels comme la craie, le cuivre, le marbre et la travertine, et est conçue comme un “artefact en provenance du futur” pour citer Arianna Lelli Mami. La collection a récemment été exposée à la W. Women in Italian Design à la Triennale Design Museum de Milan, et à la Chamber de New York. 

Ossimori (2015), Studiopepe's collection of one-of-kind sculptural objects Photo © Silvia Rivoltella Les choix artistiques de Studiopepe sont toujours emprunts d’un certain néo-classicisme et de l’héritage italien. Quand on leur demande où elles puisent leur inspiration, Arianna Lelli Mami et Chiara Di Pinto citent autant les concepts de l’Egypte ancienne comme le “nombre d’or” ou les “formes archétypales”, que les grands noms du modernisme italien. “Bien que nous nous efforçons d’avoir une approche internationale, nos racines sont et resteront italiennes” raconte Chiara Di Pinto. “Selon nous, italianità implique la libre pensée et la libre forme dans les arts décoratifs. Depuis les années 1950, les designers italiens comme Gio Ponti, Joe Colombo, FornasettiLuigi Caccia Dominioni, ont contribué à un imaginaire inégalé dans les autres parties du monde. Tous ces grands maîtres nous inspirent.”
 
Le bon design, qu’il soit anonyme ou un chef-d’œuvre, va avec tout.

Le but de Studiopepe est de refléter une intemporalité dans leur activité de collectionneur, et de prendre le meilleur du passé et du présent. Leur génie réside dans leur sensibilité et leur spontanéité. “Nous aimons utiliser des matériaux qui s’embellissent avec les années, car nous sommes persuadées que le design de produit devrait durer pour toujours (ou presque)”, explique Chiara Di Pinto. “En outre, un matériau pauvre, s’il a du sens, peut être traité comme un matériau précieux. Pour nous, il est important que chaque élément soit original et honnête.”

Et Arianna Lelli Mami d’ajouter “C’est comme un t-shirt blanc : on peut l’utiliser à une soirée comme quand on va au supermarché. Le design fonctionne exactement de la même manière. Le bon design, qu’il soit anonyme ou un chef-d’œuvre, va avec tout. On aime jouer avec les limites entre le simple et le sophistiqué. Du velours avec des lignes brutes, ou de la laque avec un bois récupéré. Si on devait comparer ça avec la mode, on dirait que l’on fait du vintage avec de la haute couture, du Levi’s avec du Chanel. On adore cette approche.”

Dans un monde de flux intempestifs et d’incertitudes, il n’y a rien de plus contemporain et chic que l’intemporalité.

  • Text by

    • Wava Carpenter

      Wava Carpenter

      Après avoir étudié l'Histoire du Design, Wava a porté plusieurs chapeaux pour soutenir la culture du design: professeur d'études du design, organisatrice d'expositions, organisatrice de débats, rédactrice d'articles. Tout cela a façonné son travail en tant que Editrice en Chef chez Pamono. 

Découvrez plus de produits