Holmegaard

Fensmark, Danemark

Holmegaard, initialement fondé en 1825, est le plus grand et le plus ancien fabricant de verre du Danemark. Bien qu’une grande partie de ses premiers travaux soient considérés comme peu originaux et peu influents, les créations de Jacob E. Bang, Per Lütken et de Michael, le fils de Bang, sont considérées comme ayant transformé l’entreprise en centre du design danois entre les années 1930 et 1980.

L’entreprise prend naissance lorsque Christian Danneskiold-Samsøe, un comte danois, demande au roi du Danemark la permission d’ouvrir une usine de verre. Peu après la mort du comte en 1823, la permission fut accordé à sa veuve, la comtesse Henriette Danneskiold-Samsøe. En 1825, elle ouvre une usine de verre à Fensmark. L’usine est construite dans la tourbière de Holmegaard, d’où proviennent les grandes quantités de combustible pour atteindre les hautes températures nécessaires au fonctionnement du four à verre. À ses débuts, l’usine ne produit que des bouteilles vertes, mais commence rapidement à fabriquer des gobelets en verre transparent et d’autres  accessoires de table dans les années 1830, la comtesse estimant que chaque Danois devait avoir un beau verre dans lequel boire.

En 1928, Holmegaard accueille son premier designer, Jacob Eiler Bang (1899-1965). Architecte de formation, il est considéré, grâce à son travail pour Holmegaard, comme le premier designer industriel du Danemark et le créateur du fonctionnalisme dans le travail danois du verre. Son mantra, « beau, solide, pratique et bon marché, » a servi d’inspiration à la mission que s’est fixée Holmegaard : « Chaque Danois devrait avoir la chance de posséder un verre Holmegaard. » Dans les années 1920, les créations fonctionnalistes de Bang bénéficient d'une renommée importante grâce à de nombreuses expositions internationales, qui aident Holmegaard à se sortir de sérieuses difficultés financières. Durant son passage à l’usine de verre, Bang conçoit d’innombrables produits aujourd’hui devenus des pièces de collection, dont le Kunstglasservice de 54 pièces (1928), la Rosenborg Range (1929), la Gisselfeld Range (1933), la Stjerneborg Range (1937), qui comptent parmi les collections d’Holmegaard vendues sur la plus longue période et l’Antique Green Range (1965), repensée en 2012 et connue aujourd’hui sous le nom de JEB 65.

De 1942 à 1998, le verrier danois Per Lütken (1916-1998) travaille chez Holmegaard et donne vie à plus de 3 000 créations assorties et imaginant certaines des pièces les plus célèbres de la verrerie, comme le Provence Bowl (1955), le Selandia Dish (1957), la No. 5 Range (1970), la Ship’s Glass Range (1971), la Idéelle Range (1978) et la Charlotte Amalie Range (1981). Son arrivée marque le début d'une nouvelle époque pour Holmegaard. Connu pour son perfectionnisme, les pièces intemporelles et complexes de Lütken ont été des emblèmes du design danois dans les années 1960 et 1970. Aujourd’hui, son travail est toujours très apprécié dans toute la Scandinavie et au-delà.

En 1965, Holmegaard fusionne avec les fabricants Kastrup, Hellerup et Fyens pour devenir Kastrup og Holmegaards.

Au cours des années 1980, le fils de Bang, Michael (1942-2013) rejoint Holmegaard en tant que designer. Il est connu pour la MB  Range (1981), la Mandarin Lamp (1983), le Fontaine Wine Glass (1987) et la Mixed Double Bonbonniere (2003).

Aujourd’hui, Holmegaard est le premier producteur de verre au Danemark et fabrique des pièces en verre soufflé à la bouche et à la machine.