Alchimia

Milan, Italie

Souvent dans l’ombre de l’iconoclaste Memphis Group—qui est devenu la référence design pour tout ce qui est radical—Alchimia a largement participé au mouvement postmoderne en Italie. Les créations du collectif, conceptuelles, artistiques et audacieuses, ont semé les graines de Memphis et ont influencé les générations suivantes de designers. Aujourd’hui, leurs réalisations sont considérées comme de véritables pièces de collections.

Cofondé en 1976 par Alessandro Mendini  et Adriana Guerriero, Alchimia a été l’un des premiers collectifs de production dirigé par des designers en Italie. Alessandro Mendini et Adriana Guerriero ont été des activistes centraux de « l’anti-design » (c’est à dire le design anti-Bauhaus) qui s’est emparé de Milan à la fin des années 1960s ; Alessandro Mendini, en particulier, a été l’un des théoriciens et défenseurs les plus fervents du mouvement.

Alchimia a dévoilé ses collections de meubles ironiques et recouverts de plastique Bau Haus I et Bau Haus II en 1978 et en 1979. Sans doute l’exemple le plus connu du travail d’Alchimia, la Proust Chair (1978) mélange différents langages visuels afin de critiquer la position dure du modernisme contre les formes historiques. Inspiré par l’amour de l’auteur français Marcel Proust pour l’Impressionnisme, Alessandro Mendini a entièrement recouvert un fauteuil Baroque Revival du 19ème siècle de tissu peint à la main. Proust est incluse dans la publication 100 Masterpieces from the Vitra Design Museum Collection et se trouve dans des collections de musées à travers le monde. Moins connus mais tout aussi imposants, le Kandissi Sofa (1976) et la Redesigned Thonet Chair (1976) d’Alessandro Mendini illustrent également sa vision exubérante de la réinvention de classiques du design.

Le Studio Alchimia s’est développé au cours de années 1970 avec l’arrivée d’Ettore Sottsass et  Michele de Lucchi (entre autres). Bien qu’ils partageaient de nombreuses opinions anti-modernistes, Ettore Sottsass et Alessandro Mendini étaient loin d’être unis dans leur cause. Les deux architectes-designers de talent n’étaient pas d’accord sur la question de savoir si leurs créations expérimentales devaient être produites à échelle industrielle. Incapables de surmonter leurs différences—Ettore Sottsass voyait les choses en grand tandis qu’Alessandro Mendini était contre—le duo s’est séparé. Ettore Sottsass a fondé Memphis en 1980 avec un groupe de designers qui estimait que la philosophie de design d’Alessandro Mendini était trop restrictive.

À ce jour, Alessandro Mendini défend le rôle des idées dans le design. Fantaisistes et audacieux de façon assumée, ses objets cherchent à défier le manque d’âme, les définitions étroites du fonctionnalisme et les normes répressives du bon goût.

*Images utilisées avec l’autorisation d’Atelier Mendini