R. Buckminster Fuller

États-Unis

L’inventeur, professeur, auteur, architecte et designer américain Richard Buckminster “Bucky’ Fuller fait partie de ces véritables visionnaires du 20ème siècle. Pendant plus de cinq décennies, il a dédié sa vie à trouver de nouvelles façon d’utiliser la technologie pour améliorer l’habitat et la qualité de vie.

Né en 1895 à Milton dans le Massachusetts, Fuller démontre dès son plus jeune âge un grand intérêt pour le monde qui l’entoure, qu’il s’agisse de la nature ou des créations de l’Homme. Il grandit à une époque où l’histoire monumentale et les transformations scientifiques vont très vite, et il voit le futur avec optimisme. Encore enfant, Fuller se distingue par ses pensées originales et son inventivité. Il devient fasciné par l’une de ses propres observations : les angles droits sont rares dans la nature. Il se demande alors pourquoi les humains utilisent des carrés et des rectangles comme formes pour les bâtiments.

Fuller rejoint la Harvard University, d’où il est expulsé deux fois et jamais diplômé. Il travaille par intermittence dans l’industrie du textile et comme manœuvre dans une usine de viande. De 1917 à 1919, au cours de la première Guerre Mondiale, il sert dans l’U.S. Navy, où il conçoit une manivelle pour bateau qui peut être utilisée pour sauver les pilotes abattus.

En 1922, la fille de Fuller meurt suite à une polio et une méningite à l’âge de 4 ans. Il remet en question son lieu de vie humide et froid et décide de dédier sa vie à améliorer l’habitat moderne. En 1927, il s’installe à New York où il rencontre le designerIsamu Noguchi(1909-1988). Ils deviennent très amis et commencent à collaborer sur plusieurs projets, incluant la célèbre Dymaxion Car (1933). Cette voiture à trois roues est unique. Malheureusement, elle n’a jamais été produite à cause d’un accident, la première des nombreuses erreurs de Fuller. Tout au long de sa carrière, il a cependant appris à accepter les erreurs, convaincu qu’il en apprend davantage pour les projets suivants.

De nombreux designs de Fuller ont le nom Dymaxion, qui est un amalgame entre “dynamique” et “maximum”, deux mots qui résument l’esthétique design de ce designer, très orientée sur l'efficacité. Sa philosophie : “faire plus avec moins”. Ses projets ont pour but d’améliorer l’habitat, le refuge, le transport, l’éducation, l’énergie et l’écologie. La Dymaxion House (1927), connue sous le nom de 4D,  est la solution de Fuller face au logement de masse. Cette structure d’appartement modulable n’est pas coûteuse, facilement érigeable et peut être transportée dans les airs.

A partir de 1947, Fuller consacre tout son temps libre à son design le plus connu, le dôme géodésique. Il débute le projet avec ses étudiants au Black Mountain College en North Carolina, où il est enseignant pendant les étés 1948 et 1949. A l’image de son projet immobilier, le dôme géodésique est léger, facile à assembler, et pas très cher. Ce dernier remporte un succès international.

Aujourd’hui, il y a plus de 300 000 dômes géodésiques dans le monde, incluant le Montréal Biosphère pour la Montreal World Expo en 1967 par Fuller et Shoji Sadao, son partenaire au sein de l’entreprise architectural Fuller & Sadao Inc.

Fuller décède en 1983 d’une crise cardiaque, juste après avoir fêté des 88 ans. Au cours de sa vie, Fuller obtient 28 brevets et reçoit de nombreux prix, incluant American Institute of Architects Gold Medal Award (1970), Presidential Medal of Freedom (1983) et bien d’autres. Il a inspiré des générations de designers et d’architectes orientés durabilité.