Philipp Käfer

Berlin, Allemagne

Le designer Philipp Käfer est né à Neuberg an der Donau en Bavière, Allemagne, 1982. Entre 2002 et 2008, il étudie l’intégration de produits à la University of Applied Sciences and Arts de Coburg (Hochschule Coburg), et obtient son diplôme (Dipl-Designer FH). En 2008, il réalise un stage au Blue Sky Design Group à Sydney en Australie. Il travaille alors sur des projets de design industriel variés destinés aux indigènes australiens dans des zones reculées. En 2009, Philipp Käfer s’installe à Amsterdam, où il partage son temps entre deux designers très respectés:Gijs Bakker Design et Joris Laarman Studio. Il est d’abord stagiaire pour Gijs Bakker, puis devient freelancer. Au cours de son travail pour Joris Laarman, il construit des prototypes et des pièces de galerie. Au sujet de cette époque, Philipp Käfer déclare : “c’était une période très importante pour moi, qui a étendu ma conception du design”.

En 2011, Philipp Käfer s’installe à Berlin. Il travaille pour Vorschub, un atelier d’art et de prototype, et comme freelancer pour le studio Hella Jongerius. Deux ans plus tard, en 2013, il fonde son propre studio éponyme à Berlin. Il se concentre sur l’expérimentation et les meubles en matériaux spéciaux, les luminaires et le design de produit. Il travaille sur ses propres projets, mais aussi en freelance pour Bakker, Jongerius, et d’autres entreprises.

A ce jour, ses projets principaux incluent la série de meubles ReTree (2015), composée de copeaux de bois moulés, et le No Cardboard! Project (2013), une série de meubles minimalistes en utilisant un aluminium léger plus communément associé aux constructions aériennes et aéronautiques. Cette dernière série combine l’habileté du carton ondulé avec la durabilité et l’esthétique du métal. En 2012, sa Reading Lamp s’interroge sur le concept de conservation. La lampe repose sur une base avec de multiples prises, encourageant l’utilisateur à brancher de multiples appareils directement. Toutefois, plus on a besoin d’électricité, moins la Reading Lamp brille avec intensité. Enfin, le projet Merging Bodies (2011) consiste en un collier en silicone, conçu pour la collection de bijoux de Gijs Bakker. Ce produit est inclu dans la collection Chi ha paura…? du Stedelijk Museum 's-Hertogenbosch.