Bruno Munari

Milan, Italie

L’œuvre de Bruno Munari inclut du graphisme, du design industriel, des publications, ce qui fait de lui un des plus grands designers du 20ème siècle. Virtuose du langage visuel, Picasso l’a surnommé “le Léonardo d’aujourd’hui” du fait de sa contribution incommensurable au design.

Bruno Munari est né en 1907 à Milan. Après plusieurs années à Badia Polesine, au sud de Venise, il retourne à Milan et travaille comme ingénieur pour son oncle en 1925. A la fin des années 1920, il rejoint le Second Mouvement Futuriste dirigé par F.T. Marinetti, mais le quitte du fait des tendances fascistes du groupe. Il reste cependant très inspiré par l’esthétique et la dynamique futuriste pendant plusieurs années. C’est sa rencontre avec André Breton dans les années 1930 qui lui donne son inspiration surréaliste.

De 1938 à 1943, Bruno Munari travaille comme graphiste pour une maison d’édition italienne appelée Mondadori. Il écrit et illustre des livres pour enfants. Grand défenseur de l’apprentissage kinesthésique, ses histoires comportent souvent une fin ouverte, afin de stimuler l’imagination des enfants et de leur apprendre à penser par eux-mêmes.

Dans plus de soixante publications allant des manuels de design aux livres pour enfants, Bruno Munari utilise la typographie, les designs pédagogiques, les schémas de couleurs vives et un grand panel de matériaux. Cela lui permet d’exprimer des idées telles que le langage et le monde. En 1966, son célèbre livre Design as Art montre comment l’art et le design se sont démocratisés, et leur importance dans la vie quotidienne.

Dans les années 1940, Bruno Munari, avec Gilo Dorfles, Gianni Monnet et Atanasio Soldait, fonde Concrete Art Movement, un mouvement d’art abstrait.

Bruno Munari crée la série Useless Machines tout au long de sa carrière. Celle-ci dépeint une exploration des merveilles de l’enfance et de l’instant présent. Ces sculptures kinétiques mobiles lui ont valu un grand succès dans les années 1950 et 1960. Bruno Munari conçoit également des produits pour la maison, allant des appareils électroniques aux jouets pour enfants, tels que Meo the Cat (1949) et Zizì the Monkey (1954) pour Pirelli, le Cendrier Cubo (1957), la Lampe à Suspension Falkland (1964) et la Flexy Sculpture (1968) pour Danese.

Bruno Munari est notamment le directeur artistique de deux magazines de Mondadori, Tempo et Grazia, mais aussi de Domus. Il a été récompensé par trois Compasso d’Oro et d’une médaille d’or pour son livre Libri illeggibili à la Triennale de Milan en 1957. Son œuvre peut être admirée dans les plus grandes collections d’art et de design du monde entier.

Bruno Munari décède en 1998. Pour en savoir plus sur sa carrière et son œuvre, Pamono suggère de consulter Munari’s Books: The Definitive Collection of Book Designs by Bruno Munari (Princeton Architectural Press, 2015).